PDA

View Full Version : 1 an de DDO



ghortagg
10-18-2010, 11:38 AM
VoilÃ*, ca fait un peu plus d’un an que je trimbale ma carcasse virtuelle sur les terres d’Ebberon et je vous propose donc le bilan d’un an d’aventures.

J’avais commencé a Jouer a DDO dans ses débuts, (vers le Module 3) et j’avais réussi3 a monter je sais pas trop comment une voleuse elfe jusqu'Ã* niv 4 (en solo)
Trop dur, trop hardcore, j’ai laché l’affaire
Je suis revenu, avec ma copine aux alentours du Module 7, moi une voleuse elfe (avec de la constit cette fois ci) elle, une guerriere naine. On a réussi a se hisser jusqu'Ã* niveau 8, mais les potions et les baguettes ca coute cher, on a fait une petite pause.
De retour avec le module 8 on a eu accès aux hireling, et la la vie est devenue plus facile*:) et hop lvl 12.
On a eu d’autre chose choses Ã* faire irl et on a laissé DDO de coté.

Donc Fin Septembre 2009 on revient sur DDO unlimited.

Petite précision, ma compagne et moi sommes absolument des joueurs dilettantes. On peux jouer beaucoup pendant deux semaines puis ne plus avoir le temps pendant 2 mois et revenir apres
On joue aussi plus pour le plaisir, la découverte et le fun plus que pour le challenge.
Il Faudra considérer la suite Ã* cette aune lÃ*.


Le Tres bien:

Le Premium: ce mode de paiement est absolument parfait pour notre rythme de jeu.
J‘ai depensé beaucoup dans les premiers mois (2 accomptes avec tous les modules+ banque commune) et puis maintenant aucun regret de ne pas pouvoir jouer pendant de longues periodes3. Bravo Turbine sur ce coup lÃ*.

Le Dungeon Scaling: Cette option est faite pour nous (on joue très souvent Ã* 2+ un prêtre de poche) Rien a redire, on a pu visiter la plupart du jeu. Les missions infaisables avant, sont juste devenue tres dures.Par ex on s’est cassé les dents plusieurs fois sur la Tomb of the Wizard King ou le Madstone Crater mais on a fini par passer (ce qu’on aurait pas pu faire avant)


Le Bien

Les Nouveaux Modules: particulièrement Sharn syndicate, Phiarlan carnival et Sentinels.
Fun, originaux, variés. On a eu énormément de plaisir a faire ces aventures lÃ*.
Mention Spéciale pour Brawn Pitt, l’acteur ogre, ca m’a fait beaucoup rire.

Les Zones refaites:
Ça fait plaisir de voir les quartiers évoluer*, on attend avec impatience la suite

Les évents (les Ices games, le festival de Traveller)
Ça donne autre chose a faire, c’est sympa et distrayant et on peut récupérer des trucs assez utiles.
Ma moitié a du dépenser plus de 5K plat pour les succubes (elle adore sauter partout)

Les Guildes
Pas mal, pour deux raisons
D’abord avoir son propre bateau, c’est la classe (et même pratique)
Ensuite ca transforme des coffres tous pourris en coffres passables (au moins il y a des points pour la guilde)

Le Bof:

Le Casual: Normalement le casual, ca aurait du s’adresser Ã* nous. Mais en fait bof. Avec le Dungeon Scaling et les Hirelings on passe a peu prêt toutes les missions (parfois on se fait avoir mais c est comme ca qu'on apprend)
J’ai pas trouver d’interet au Casual (si ce n’est pour Blitzer les séries de missions pour récupérer la récompense finale)

L’Airship
A la base j’ai monté ma propre guilde pour permettre a ma copine de jouer aux sims avec l’Airship. Grosse déception lÃ*. Les options sont très limités. Les couleurs sont payantes et hors de prix. On nous a promit des améliorations, on verra.

Le Futur

Ben ca s’annonce bien*: l’Update 7 a l’air pas mal. Contre toute attente les Devs tiennent leur planning donc l’Uptate 8 sera la en décembre (j ai une grosse idée de quoi il s agit)
Plein de petits bout d’information ici et lÃ* suggèrent pas mal améliorations
Bref je pense qu’on va rester dans le coin un petit moment encore… je vous en reparle dans un an


*PS*: A ce sujet, j’ai une anecdote géniale.
1)Ma copine est une pro du saut a DDO, aucun de ses perso n’est prévu sans 40 en jump, elle adore le Pit, et chaque fois qu’on fait une zone extérieure, elle repère le point le plus haut et elle essaye d’y grimper (ce qui nous a permis de trouver pas mal de zones)
2) On est plutôt des joueurs pépères et le fameux «*easy button*» c’est plutôt pour nous
3) Quand ils ont refait Deneith et le Marché ils ont rajouté des echelles un peu partout. Ma copine s’est mise a engueuler le Pc*: c’est nul… on peut accéder sur les toits trop facilement… Comment est ce que les nouveaux joueurs vont apprendre a sauter….etc…

Bref tout les arguments que les habitués du forum connaissent
Comme quoi, on est tous le gimp de quelqu’un d’autre*!

Myrdinn
10-20-2010, 09:06 AM
J'ai bien aimé lire ton texte, très divertissant. Je suis d'accord avec vous sur plusieur point surtout pour les airships qui sont hors de prix pour changer le look.

Sur ce, ayons un maximum de plaisir dans le jeu :)

Paerindal
10-30-2010, 04:21 AM
J’avais commencé a Jouer a DDO dans ses débuts, (vers le Module 3) et j’avais réussi3 a monter je sais pas trop comment une voleuse elfe jusqu'Ã* niv 4 (en solo)
Trop dur, trop hardcore, j’ai laché l’affaire

Cette partie m'a surprit. Après tout pourquoi pas, chacun sa façon de jouer mais je n'ai pas tout Ã* fait le même ressenti.

J'ai débuté DDO avec le stress test européen (novembre 2005 il me semble, ça fait loin...) et j'ai réussi Ã* monter ma voleuse humaine jusqu'au niveau 8. Dure comme classe le voleur, cela requière une large connaissance des mécanismes de jeu mine de rien. Et le plafonnement de la dextérité chez la race des humains, qui ne l'est pas chez l'elfe par exemple, donne un gros handicap Ã* moyen et haut niveau en combat (toucher, esquive, classe d'armure...). Mais pas tant pour en être découragé pour avancer. Sa polyvalence est un gros atout en petit groupe, utilisation des objets magiques grâce aux nombreux points de compétence, backstab (comment dit-on déjÃ* en français ?) de près ou de loin (ça rend vraiment service), furtivité, détection et crochetage. J'ai trouvé le magicien et le guerrier bien plus ennuyeux et difficile Ã* manoeuvrer en donjon solitaire ou petit groupe. Car on l'oublie souvent mais DDO est un jeu de groupe. Et c'est lÃ* que le voleur est selon moi une déception, hardcore, dur Ã* jouer. C'est Ã* cause des autres joueurs, incapables de respecter le rôle de chacun, rush permanent où la furtivité et la détection ne servent plus Ã* rien et le désamorçage quasiment plus. Vas-y que ça rush Ã* travers les pièges et que ça râle après le soigneur pour rétablir la jauge de points de vie. Finalement le voleur ne sert plus Ã* rien et ne fait que suivre. C'est par ailleurs la principale raison pourquoi je joue rarement plus d'un mois Ã* DDO; les joueurs qui font du hack'n'slash et la course au leveling.

Pourtant dans l'esprit Donjons & Dragon ce n'est pas ça. Et DDO a été développé pour un jeu de groupe où chaque classe trouvera sa place et son jeu en palliant aux faiblesses d'une autre. C'était réussi, mais les joueurs (la plupart si j'en juge par ce que j'ai constaté de nombreux mois) ont réduit le jeu Ã* sa plus stricte essence : pif-paf-poum. Alors le jeu s'est tourné vers le casual gamer et une simplification, et même une difficulté incroyablement diminuée. Et lÃ* plus besoin de l'autre (ou presque), plus du tout de difficulté Ã* tel point qu'une bonne moitié du jeu se joue en solitaire. Bref, vous savez quoi ? Je m'emmer... plus qu'avant. Plus du tout de défi, de pièges Ã* déjouer, de tactique Ã* déployer. On entre, on rush, Ã* tel point que les mobs se dégomment en courant sur notre passage. Quel ennui.

Trop facile, trop softcore, j'ai laché l'affaire.

axariuss
11-03-2010, 01:40 AM
... C'est Ã* cause des autres joueurs, incapables de respecter le rôle de chacun, rush permanent où la furtivité et la détection ne servent plus Ã* rien et le désamorçage quasiment plus. Vas-y que ça rush Ã* travers les pièges et que ça râle après le soigneur pour rétablir la jauge de points de vie. Finalement le voleur ne sert plus Ã* rien et ne fait que suivre. C'est par ailleurs la principale raison pourquoi je joue rarement plus d'un mois Ã* DDO; les joueurs qui font du hack'n'slash et la course au leveling.
...

Je rebondit sur ta réponse pour dire que mon sentiment est identique a toi, mais par contre mon analyse est différente. Je pense tout d'abord que ton constat sur le fait que le Rush c'est banalisé est effectivement dut au fait que la dangereusité des pièges a baissé, quand autrefois tu tombais dans un piège, c'était le wype assuré. De même que pour certaines missions a deux, il fallait privilégié la furtivité sinon le nombre de mobs et leurs puissance t'assurait de mourir aussi.

Maintenant lÃ* où je ne suis pas d'accord c'est que les rôles peuvent être conservés, le tout étant d'avoir un groupe de gens le voulant. Car, tout comme Donjons et Dragons version papier, le jeu c'est très américanisé Ã* savoir est devenu bourrin Ã* mort, du bon vieux portes-monstres-trésors. Donc pour s'échapper de cette tendance une seule solution, de la bonne volonté de chacun, voir visé toujours une difficulté au-dessus de ces capacités. Dans ces conditions le jeu re-devient ce qu'il était un jeu fun, un brin stratégique avec même des possibilités proche du jdr papier (Bluff et diplomatie était rarement utilisé par les joueurs de mon entourage avant sa). Ah l'époque, où on passait en sneak Ã* 2 dans la voie du boucher pour esquiver les attaques, où le moindre piège nous mettait la pression pour le désactiver... mais attendez sa je l'ai eu aussi sur DDO : Unlimited, comme quoi finalement tout n'est pas perdue ^^.

Sinon pour revenir au sujet de ce post, je trouve admirable votre présentation, elle aura j'espère comme pour moi, l'avantage de montrer qu'il y a des joueurs casual sur DDO, mais qui peuvent préférer un bon moment de jeu quitte a tous mourir que du rush vide de sens. Vivement qu'ils nous remettent le jeu en français sa attirera plus de gens, car ce jeu le mérite.

Quand a ceux voulant jouer en mode RP (j'entends par lÃ* surtout n niveau de difficulté reflétant un vrai donjon Ã* l'ancienne, hum qu'il est bon mon donjon ^^, mais je ne suis pas contre un peut d'interprétation de son pj), vous pouvez m'envoyer un courrier privé ;).